Fatou DIOME – « Inassouvies, nos vies » (2ème partie)

855
0
PARTAGER

Fatou DIOME

Touchée par l’ostracisme dont sont victimes les personnes âgées dans les sociétés occidentales, la romancière Franco-sénégalaise, Fatou Diome, en a fait le thème de son troisième roman, Inassouvies, nos vies.Fatou DIOME
Betty, l’héroïne du roman, passe son temps à observer l’immeuble d’en face. Son attention se focalise sur une vieille dame ; à son air joyeux, elle la baptise Félicité et se prend d’affection pour elle. Lorsque Félicité est envoyée contre son gré dans une maison de retraite, Betty remue ciel et terre pour la retrouver. Une véritable amitié va les lier. Une nouvelle va plonger Félicité dans le mutisme. Impuissante, Betty prend du recul et part quelques jours. A son retour, Félicité n’est plus. Betty sombre dans la mélancolie. Une rencontre la sort du spleen : l’ami, qu’elle va aimer comme on aime un homme qu’on ne touchera jamais, car le voir suffit. Mais la vie fait ses trous de dentelle ; au vide de trop, c’est le déclic : Betty largue les amarres, disparaît, on ne sait où. Chez elle, seule la musique, la kora, répond aux questions : inassouvie, la vie, puisqu’il y a toujours un vide à combler.
Pour parler de cette histoire Aïssatou Bah reçoit Fatou Diome

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here