PALABRES AUTOUR DU ROMAN : « Disgrâce  » de John Maxwell Coetzee

1043
0
PARTAGER
John Maxwell Coetzee   
Merci de patienter pendant le chargement...
Agé de 52 ans et deux fois divorcé, David Lurie enseigne à l’université du Cap. Encore jeune de corps et de cœur, ce Don Juan du campus se laisse aller à un dernier élan de désir, d’amour peut-être, avec une jeune étudiante. Mais l’aventure tourne mal. Convaincu de harcèlement sexuel, David Lurie démissionne.
Réfugié auprès de sa fille Lucy, dans une ferme isolée, il tente de retrouver un sens au seul lien qui compte encore à ses yeux. Mais les temps ont changé. La fracture sociale est arrivée jusqu’au cœur de ce pays et la violence n’épargne pas les campagnes. L’idylle pastorale tourne au cauchemar.
Aussi sombre que magnifique, l’élégie cynique de J. M. Coetzee jette une lumière glacée et crépusculaire sur la nation arc-en-ciel et consigne l’avènement d’un nouvel âge de fer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here