LES LECTURES DE GANGOUEUS – Invité : KANGNI ALEM pour «Les enfants du Brésil»

10937
0
PARTAGER
Merci de patienter pendant le chargement...
  Résumé :  KANGNI ALEM

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, texte

« Lutter contre la banalité de ce travail d’archéologue des fonds océaniques était une nécessité, car je n’arrivais pas à considérer ces négriers comme de simples bâtiments de marine juste coulés ou échoués. Plus leurs noms sur nos listes s’allongeaient, plus je recherchais à reconstituer l’histoire violentes des hommes et des femmes qui, un jour, se sont retrouvés dans les chaînes et propulsés vers une destinée dont ces embarcations étaient, à leur yeux étonnés, les seuls témoins tangibles.

ces hommes, ces femmes ! Un ancêtre ? Une parente lointaine ? Les fils qui lient leurs destins à nos vies ont des ramifications qui parfois laissent perplexes ! Quelqu’un dans le public aurait pu me les poser, ces questions qui m’auraient permis d’expliquer les sources de ma passion ; la jeune fille assise au deuxième rang, par exemple, qui n’avait pas cessé de me regarder et de sourire tout le temps que ma conférence avait durée. »


 Biographie :  KANGNI ALEM

Kangni Alem est un homme de lettres, écrivain, traducteur et critique littéraire togolais. Également dramaturge et metteur en scène, il est diplômé en sémiologie théâtrale et a fondé en 1989 la Compagnie « Atelier Théâtre de Lomé ». En 2003, il a reçu le Grand prix littéraire d’Afrique noire, pour son ouvrage, Cola Cola jazz.

Né à Lomé en 1966, Kangni Alem est titulaire en 1990 d’une licence de Lettres modernes obtenue à l’Université du Bénin(actuelle Université de Lomé).

Il décroche la même année un diplôme de didactique du français à l’institut National des Sciences de l’éducation ainsi qu’une Licence en Communication et études Théâtrales.

Poursuivant ses études en France, il obtient en 1999 un doctorat de littératures française, francophones et comparée à l’Université Bordeaux III avec la mention très honorable avec félicitations du jury.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here