RAÚL BARBOZA – En concert au Pan Piper (Paris, France) – Jeudi 25 octobre 2018 à 20h30

41
0
PARTAGER

Raúl Barboza

Carte blanche à Raúl Barboza à l’occasion de ses 30 ans de carrière à Paris.

« Raúl Barboza n’est pas un commerçant comme la plupart de ceux qui jouent un chamamé ancien et médiocre. C’est un lutteur. » Astor Piazzolla

D’un pays disparu, la « terre sans mal », que les Indiens Guaranis portent encore en eux et qu’ils croient reconnaître dans leur errance, monte un chant d’exil. Et un accordéoniste argentin, exilé en France, se fait avec une douceur, une violence résignée, la voix de la mémoire.

Raúl Barboza joue le chamamé, issu de l’âme des Guaranis : une musique rurale jouée à l’accordéon diatonique, le plus simple de tous. Née en Argentine, cette musique, métissée de polka, de mazurka et de valses apportées par les émigrants polonais et tchèques, n’a rien à voir avec le monde du tango et sa plainte mordante et urbaine. À partir des échos tombés des salons européens, des sons volés des maisons de maîtres, les indiens guaranis ont mélangé le tout, au fond de leurs mélodies traditionnelles en utilisant le liant de leur mémoire spirituelle.

Ainsi a été créée une musique fière et originale dont Raúl Barboza est le grand maître. Les yeux perdus dans l’horizon de son pays guarani, un grand sourire aux lèvres, il pétrit son accordéon comme la terre glaise de sa mémoire.

Lorsqu’on a la chance de croiser le chemin de Raúl Barboza, on découvre que les choses changent autour de soi. Le regard qu’il porte sur les gens, les arbres, les animaux, fait que nous les voyons nous-mêmes d’une nouvelle manière. L’attention qu’il accorde à ce qui l’entoure accentue la beauté des paysages que traverse notre existence. Les personnages qui la peuplent ont soudainement une présence plus palpable que d’ordinaire. Tout a plus d’épaisseur, devient plus touffu. Ceux et celles qui l’ont vu sur scène le savent, l’homme et sa musique ne nous amènent pas « ailleurs », au contraire, ils nous permettent de pénétrer pleinement dans l’« ici et maintenant ».

Invités :
Francis Varis : accordéon
Daniel Colin : accordéon
Lionel Suarez : accordéon
Marc Berthoumieux : accordéon
Daniel Diaz : basse acoustique
Tomas Bordalejo : guitare
Las Hermanas Caronni : chant, violoncelle, clarinette
Dominique Cravic : guitare
Norberto Pedreira : guitare
Minino Garay : percussions


 Pan Piper 

2-4, impasse Lamier –­ 75011 Paris

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here