Expo : A LA PLUME, AU PINCEAU, AU CRAYON : dessins du monde arabe – A L’Institut du Monde Arabe (Paris 5ème) – Du 26 mars 2019 – 15 septembre 2019

11874
0
PARTAGER

Le musée de l’IMA présente une exposition inédite sur le dessin dans le monde arabe. A découvrir, une centaine d’œuvres issues de sa collection, récemment enrichie de la donation Claude & France Lemand. Ces dessins, pour la plupart figuratifs, datent du XIe siècle à nos jours, certains sont exposés pour la première fois.

Exposition au musée de l'IMA « A la plume, au pinceau, au crayon » Dessins du monde arabeDans le monde arabe, le dessin, qu’il soit ou non figuratif, n’est pas nécessairement soumis à une influence de l’Occident. Contrairement à la peinture de chevalet – une nouveauté apparue au XIXe siècle –, sa pratique y a été constante et s’appuie sur l’excellence des arts du livre, dont l’essor débute un millénaire plus tôt.

Faut-il rappeler que le papier est parvenu en Occident par l’intermédiaire du monde arabe ? Or, dans ce monde, le papier a constitué un support privilégié de l’expression de la pensée aussi bien religieuse (texte coraniqueexégèsedroit musulman) que scientifique et littéraire. Il a permis aux sciences dites « arabes », car elles s’exprimaient dans cette langue, de prendre leur essor et de connaître une large diffusion. Les premières représentations figuratives connues (hormis les dessins de Fustât déjà mentionnés) apparaissent dans les traités manuscrits de sciences et de mécanique au XIe siècle.

Dans  l’art du dessin, la « rencontre » avec l’Occident n’est donc pas synonyme de rupture, technique ou stylistique, mais au contraire de continuité historique. L’art de la calligraphie et celui de l’enluminure, figurative ou non, continuent à irriguer l’art du dessin des artistes d’origine arabe, en plus d’une formation, pour certains d’entre eux, en Occident ou dans les Écoles des beaux-arts implantées dans certains pays du monde arabe – celle du Caire, par exemple, fondée en 1908. L’un des enseignements dispensés était l’étude d’après modèle vivant, qui y resta en pratique jusqu’à son abandon à l’aube des années 1980.

La perception du réel, l’appel à l’imaginaire ou le recours au signe poussant parfois jusqu’à l’abstrait, ce sont autant de manières que chacun explore à l’écoute de son passé et de son présent.


 Institut du Monde arabe 

61, rue des Fossés-Saint-Bernard, Place Mohammed-V 75005 Paris

Tél :  + 33 (0)1 40 51 38 38 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here