Danse : JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA DANSE – A l’Institut français de Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) – Vend. 29 avril 2022 à 19h30

13158
0
PARTAGER

À l’occasion de la Journée internationale de la Danse, l’Institut français de Bobo-Dioulasso propose une restitution des résidences des projets On se dessine un monde et Corps confiné.


ON SE DESSINE UN MONDE
Résidence du 4 au 29 avril
On se dessine un monde est un projet pensé par trois artistes danseurs chorégraphes professionnels : Jean-Robert Koudogbo Kiki dit Robbi, Olivier Kiswindisa Gansaore et Djibril Ouattara. C’est un projet qui part d’un constat, mais aussi de la matérialisation de leur quotidien. Le constat, d’abord, est que nombreux sont ceux qui sont sur des chemins antagonistes avec l’idée de lecture. Les livres et eux ne font pas chemin. La matérialisation de leur quotidien, ensuite, car ces trois artistes sont des fous amoureux de la lecture collective qu’ils ont même initié entre eux. Ils veulent mener ce projet encore plus loin. On se dessine un monde est vu comme un projet multidimensionnel partant du constat que nous avons tous besoin de nourrir notre esprit à travers la lecture. La lecture est éducative. Elle préserve la culture pour les prochaines générations et permet à la collectivité d’avoir des liens en commun.
Une première étape de travail de ce projet a été présentée, sous forme de lecture chorégraphiée, dans le cadre de la 6ème édition de la Nuit de la lecture le 21 janvier 2022 à l’Institut français de Bobo-Dioulasso.


CORPS CONFINÉ
Résidence du 20 au 29 avril
Bloqué et confiné pendant six mois lors de son passage à Niamey, au Niger, suite à la propagation du Coronavirus, le danseur-chorégraphe Béninois Serge Amoussou-Guenou s’est intéressé aux gestes barrières et développe une écriture chorégraphique à base de ces gestes. Le lavage des mains, le port du masque et la distanciation sociale sont devenus son quotidien. Il développe donc une matière chorégraphique à partir de ces mesures. Corps confiné retrace les moments pénibles et solitaires de Serge durant ces six mois. Elle met en lumière les moments de réflexion artistique pendant cette période inactive. Une période loin de chez lui et sans activité. Corps confiné est un spectacle qui aborde le courage d’un artiste qui malgré sa situation de confinement forcé, arrive à croire à un lendemain meilleur. Le solo délivre une pensée particulière à tous les artistes du monde, bloqués et confinés chez eux ou ailleurs.
Pour la création de ce spectacle, Serge Amoussou-Guenou a bénéficié d’une résidence au Centre Culturel Franco-Nigérien Jean Rouch de Niamey du 1er au 30 septembre 2020 et à la Maison rouge : maison des arts de Martinique, du 20 au 30 janvier 2021.



LIEU : Institut français de Bobo-Dioulasso
01 BP 293 Bobo-Dioulasso, Burkina Faso
Courriel : contact-bobo@if-bf.com – Tél : (+226) 20 97 39 79/80

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here