LES LECTURES DE GANGOUEUS – Invité : CHARLES GUEBOGUO pour « Cacophonies des voix d’Ici»

11053
0
PARTAGER

CHARLES GUEBOGUO    

Merci de patienter pendant le chargement...

  Biographie   CHARLES GUEBOGUO

Charles Gueboguo, né au Cameroun en 1979, est sociologue et comparatiste de formation. Il s’est fait connaître dans les années 2000 par ses travaux pionniers sur les problématiques des sexualités marginales en Afrique francophone. Ses approches, théoriques et conceptuelles originales et bien documentées, couplées aux recherches de terrain tranchaient sans complaisance avec les discours et les pratiques communément admis en terre d’Afrique sur la question. Mais ce n’est qu’en 2011 que se fera ressentir chez lui le besoin de se lancer dans l’écriture romanesque pour pouvoir aborder et discourir des réalités sociales qui l’entourent par le biais de la fiction, et ainsi toucher un public plus large.

Amateur d’opéra depuis sa prime jeunesse, Die Zauberflöte (Mozart) et Carmen (Bizet) étant ses favoris, l’auteur se définit comme cosmopolitain. Son écriture d’ailleurs s’en trouve fortement influencée. Il n’hésite pas, un peu comme Pierre Akendengue dans son album Bach To Africa, de mêler en contre-chant les univers du lyrisme occidental avec celui de l’art du conte et le récit des épopées en Afrique au Sud du Sahara, le tout porté par un style humble mais lunaire.
C’est comme cela qu’il réussit à nous transporter dans des univers à la rencontre de l’autre sans qu’il n’y ait eu besoin de se perdre en lui. On garde et conserve son soi dans cette belle rencontre avec l’autre qu’il pose comme un pont tendu.
Charles Gueboguo est diplômé en Littérature Comparée de l’Université de Michigan à Ann Arbor, aux Etats-Unis. Il partage désormais son temps entre enseignement, traduction et écriture.

  RÉSUMÉ 

Parcours de vies de quatre protagonistes (Allompo, Aïda, Bitomo et  Atang’na) qui ont en commun le fait qu’ils partagent tous des histoires d’amour traumatisés. Ces histoires d’amour vont informées et  transformées leurs trajectoires de vies de manière radicale, lesquelles
trajectoires finiront par se retrouver et se confronter dans un drame à la fois physique et émotionnel. Le contexte socio-politique, terrain de ses enjeux troubles du cœur, est un pays imaginaire en Afrique : Ici. Il constitue en lui-même, également, une trajectoire à part entière.
La somme de toutes ces trajectoires en interactions les unes contre les autres va produire des voix “cacophones”. Ces voix diffuses sont portées par le chant d’un griot qui conte l’affaire à un auditoire, constitué en majorité d’enfants, dans un camp de réfugiés de guerre.
Ce récit est une rencontre entre monde onirique et monde réel quelque qui pose avec hyperboles le bilan de trois décennies d’une gouvernance exclusive, Ici, sous la forme d’un gacaca post-indépendances. Gacaca ou la justice communautaire villageoise mise sur place au Rwanda après le génocide, mais qui dans ce roman est profondément revisité. Il en ressort alors un texte-folie, à la mesure du monde qu’il décrit, des gestes et faits qu’il décrie avec une ironie assumée. Texte-plaisir avec son déferlement rhétorique, son électricité active, sa littérarité foisonnante, son humour afro-piment sec. Que cache parfois la quête de nos désirs, la poursuite de nos ambitions, et que léguons-nous, in fine, à nos enfants, victimes collatérales de nos luttes ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here