FAWZI BEN GAMRA, le retour sacré

779
0
PARTAGER

FAWZI BEN GAMRA   

Merci de patienter pendant le chargement...

L’Institut du Monde Arabe accueillait le 9 mai dernier dans son auditorium Rafik Hariri, l’ancienne star du mezwad (style voisin du raï), Fawzi Ben Gamra. Plus sobres, ses concerts sont à l’image de son changement de carrière survenu en 2009.

« Le type de chanson que je fais désormais nécessite une force dans la voix encore plus importante qu’avant ». Même s’il a changé de registre, sa voix reste magnifique et ses chants font désormais la louange d’Allah et de son prophète. Entouré de ses musiciens, Fawzi Ben Gamra effectuait son retour sur scène en France le 9 mai dernier après le succès de ses deux derniers albums, parus en 2010 et en 2013. Son talent s’oriente désormais vers le chant religieux en s’inspirant de la vieille tradition liturgique tunisienne et de la tradition soufie (courant de pensée qui prône un islam tolérant). L’auditorium Rafik Hariri de l’Institut du Monde Arabe était pratiquement rempli pour l’occasion, avec la visite d’Hassan
Chalghoumi, président de l’association culturelle des musulmans de Drancy (Seine Saint-Denis) qui gère la mosquée Al-Nour. Simplicité et sobriété, voilà comment on pouvait définir ce concert. Suspendu à la voix de Fawzi Ben Gamra tout au long du concert, le public ne s’autorisait à applaudir qu’à la fin de chaque morceau. L’ambiance qui régnait à l’intérieur de l’auditorium Rafik Hariri ressemblait à celle d’une mosquée à l’heure de la prière, où les fidèles écoutent avec attention leur imam.
« Même si mes spectacles ont changé, je continue de donner le meilleur-même »
Il y a 20 ans, la star du mezwad c’était lui. Genre sulfureux, voisin du raï, l’artiste tunisien donnait à ses fans des shows bien réglés qui attiraient des milliers de spectateurs. Fatigué et lassé de cette vie, Fawzi Ben Gamra arrête sa carrière en 2001 pour se tourner vers l’essentiel. « Pendant huit ans, j’ai pratiqué la méditation et surtout profité de ma famille et mes enfants, que je voyais très peu auparavant, en raison de tournées interminables ». En 2009, Fawzi Ben Gamra annonce son retour après avoir parcouru la Tunisie, son pays natal et de nombreux pays européens, où il donna interviews et concerts. Il fut également à l’affiche de nombreuses représentations dédiées à l’art soufi, le tout en s’investissant dans des actions humanitaires. Même si ce choix de carrière a fait des déçus parmi ses fans, Fawzi Ben Gamra est à l’image de sa musique. Lui-même reconnaît être plus serein et plus épanoui : « je suis quelqu’un qui adore la musique, regarder un match de foot et rigoler avec mes amis. Même si mes spectacles ont changé, je continue de donner le meilleur-même sinon autant changer de carrière.»

Clément Younes

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here