LES LECTURES DE GANGOUEUS – Invitée : FABIENNE KANOR pour «Anticorps»

351
1
PARTAGER
RESUME :
« – C’est nouveau, ça ? C’est vieux, très vieux même. Mais si tu savais comme aujourd’hui j’en ai assez de compter, comme les calendriers me font horreur, comme mes anniversaires me font pitié. Si tu savais mes peurs, mes incapacités, si seulement tu voulais bien m’écouter, Jacques. – Que disais-tu, mon cœur ? Rien. Il n’y a rien, dans mes mots, qui puisse s’inscrire dans ton programme, ce plan de fin de vie que tu as cru bon de fixer, qu’au fil des ans, patiemment, presque sournoisement, tu as échafaudé, à seule fin de t’en tirer. Où te figures-tu donc aller ? Combien de points vieillesse as-tu mis de côté ? – Chérie ?» Après quarante ans de mariage, Louise décide enfin de désobéir. L’histoire d’une liberté provisoire conquise au mépris des bonnes manières. Le bilan drôle et cruel de toute une vie de rébellions étouffées, porté par une écriture à poigne.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here