RANSOME STANLEY – A la Vivienne Art Galerie (Paris 2ème) – Du 5 au 28 juin 2014

643
0
PARTAGER

RANSOME STANLEY  

Merci de patienter pendant le chargement...

Pop-culture, racines africaines, dessins-animés, … Ransome Stanley fait dans le mélange de genre. L’artiste expose pour la première fois à Paris ; à la Vivienne Art Galerie.

RANSOME STANLEYC’est dans l’un des plus beaux passages couverts de Paris que Ransome Stanley expose ses toiles. Dorures et verrières composent le décor de cet endroit insolite. Un style baroque qui contraste avec le caractère moderne des œuvres de Stanley.
Les baies vitrées de la galerie permettent aux flâneurs d’avoir un aperçu de ce qui est exposé.

La salle peut paraître petite au premier abord mais la galerie est composée d’un second étage plus spacieux. Au rez-de-chaussée sont exposées les plus grandes toiles de l’artiste. La première impression est celle d’un patchwork. Un fouillis qui se précise lorsque l’on s’attarde sur les différents détails du tableau. Sur l’un d’entre eux, on peut voir le célèbre lapin Bugs Bunny côtoyer Blanche Neige ainsi que le logo des magasins TATI et un homme noir aux lunettes sombres. Pop-art, dessins animés, monde réel, racines africaines, l’artiste mélange les genres et créé des œuvres très personnelles dans lesquelles le public se retrouve quand même.

Scratching the Surface, une exposition qui porte bien son nom. Certaines œuvres ont été volontairement égratignées pour leur donner un côté vieilli, toujours dans le but de créer un contraste avec les icônes modernes.

Au deuxième étage se trouvent les dessins sur papier de l’artiste. Articles de journaux sont mêlés aux dessins de Stanley. Symboles anciens sont surplombés par des icônes contemporaines, comme un schéma du temps qui passe et qui laisse derrière lui des souvenirs d’un ancien temps.
Les animaux, très présents dans les œuvres de ce jeune Nigérian, doivent être vus comme « le double de l’artiste » comme le précise Olivier Sultan, le commissaire de l’exposition.


Les tableaux de l’artiste reflètent habilement tendresse, érotisme et métissage. Si le monde artistique français est peu friand de nouveaux visages, c’est bien dommage. Ransome Stanley fait partie de la nouvelle vague artistique cosmopolite et internationale qui mérite d’être exposée.

Tess Dilouya

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here