PATRICK RUFFINO, par lui-même (Chanteur/Musicien togolais)

1104
0
PARTAGER

PATRICK RUFFINOPatrick RUFFINO a, dès sa plus tendre enfance, été exposé à tous les styles de musiques – des plus grands classiques jazz, funk, reggae, salsa, r&b, soul, gospel, etc. aux musiques traditionnelles africaines. Son père est Mina-Nago du Bénin, sa mère est du Burkina Faso, et sa grand-mère est du Ghana. Tous ont contribué à développer chez Patrick un goût et une curiosité prononcés pour la musique ainsi qu’une oreille musicale avertie. Il commence à jouer de la basse et à chanter à l’âge de 10 ans, mais sa curiosité le pousse également vers les danses traditionnelles d’Afrique et d’ailleurs – des influences encore perceptibles aujourd’hui lors de ses concerts -, la contrebasse, la guitare, les percussions et le piano. Jouant et chantant régulièrement dans les cérémonies vodùn auxquelles il a été initié depuis l’âge de 10 ans, dans les ballets, concerts scolaires et dans les chorales, il décide, très tôt, de devenir musicien professionnel. Autodidacte, il étudie le jazz ainsi que d’autres types de musiques et se perfectionne au contact d’autres artistes. Ces rencontres s’avèrent indispensables pour Patrick : partager, échanger, apprendre au contact des autres est vital pour lui. Sa sensibilité fait de lui un poète et le pousse à réagir, dans ses textes, à certaines réalités révoltantes de notre monde : l’injustice, la violence, l’irrespect de l’Homme envers son prochain, le trafic ou la maltraitance des enfants… C’est cette colère et cette douleur qu’il exprime souvent au travers de ses chansons. Il écrit ses textes dans différentes langues (fon, mina, dendi, yoruba, français et anglais). Sa technique, son sens du rythme, son groove, la facilité avec laquelle il s’adapte à tous les styles et sa capacité à mémoriser rapidement des arrangements en font un artiste sollicité non seulement en Afrique, mais aussi en Europe et aux Etats-Unis. Ainsi, depuis plusieurs années, il joue tous les styles de musique, sur scène et en studio, avec beaucoup d’artistes d’origines diverses. Il est un habitué des clubs parisiens. Depuis 2002, il se consacre à sa propre carrière. Pendant ses tournées, il cherche toujours à découvrir d’autres jeunes artistes talentueux et il les invite pour ses créations. Les derniers résultats de cette démarche sont « Safari » (2002), « Ka jê oun » (2004) et « Sahel » (2005) qui ont débouché sur plusieurs concerts. Il en est de même pour son initiative concernant le Big Band « Gombo » où il a réuni une trentaine d’artistes de l’Afrique de l’Ouest. Chanteur, bassiste, compositeur, producteur, arrangeur et interprète, il a fondé, en 1997, le groupe « Fâ » dont l’Album « Défi » a obtenu, en 2001, deux Awards au Bénin. Il a fait partie des 3 finalistes du Prix « Découverte RFI – musiques du monde» (édition 2006) avec son nouvel album « E wa ka jo » sorti chez Nocturne en 2007, sur lequel il chante dans plusieurs langues. Son œuvre est un cocktail de mélodies et de rythmes africains de l’ancienne et de la nouvelle génération. Il a composé de nombreuses musiques de films, de documentaires et de pièces de théâtres africains et européens. Il a chanté, entre autres, sur des musiques de films, notamment « Changing facies » du réalisateur Faruk Lasaki et « Ankerwerfen » de Roland Zumbühl, Sterntaler, Marcus Beck, dont les musiques ont été composées par le norvégien Martin Romberg. Il a été nominé pour les Koras Awards 2010 à Ouagadougou (Burkina Faso) avec l’album « Ewa ka jo » Il vient de terminer l’enregistrement de son nouvel Album « SALLAM » avec plusieurs collaborations dont le single, portant le même titre, sortira pour l’été 2010.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here