KAABI KOUYATE, par lui-même

1618
0
PARTAGER

Merci de patienter pendant le chargement...
Kaabi Kouyaté, fils de Sory Kandia Kouyaté, plus belle voix d’Afrique, reprend le flambeau paternel dignement grâce à sa voix hors norme, passant des aiguës au grave avec une aisance extraordinaire.

Enthousiasmé de faire partie du programme musical de la 3ème édition du festival « l’Afrique dans tous les sens », et honoré que la Guinée soit l’invitée d’honneur cette année, c’est un Kaabi Kouyaté épanoui qui apparaît ce Mardi 22 Mai 2012. Accompagnée de sa guitare, léguée de père en fils par son grand père, cet artiste à la voix unique nous fait découvrir l’univers ancestral de la Guinée à travers ces chansons.

C’est à la Bellevilloise, au décor baroque, qu’on a pu ressentir durant son concert son attachement aux valeurs traditionnelles ainsi que l’influence d’artistes tels que Mory Kanté et les Touré Kunda, qui sont de véritables modèles pour lui. Il a aussi confié la relation forte entre lui et son défunt père, expliquant que celui-ci ne voulait pas qu’il est une carrière musicale au départ, ainsi que ces projets à venir, dont un documentaire consacré à son père, ses prochaines tournées dû à la sortie de son album et la création d’un spectacle.

Au club de la Bellevilloise, ce soir là, habillé de blanc et d’or, il était accompagnée de trois musiciens, donc un violoncelliste, un percussionniste et un bassiste, tous vêtus en habits traditionnels. La scène, décorée au couleur de l’Afrique, permettait au public de s’immerger dans l’ambiance.
Il a touché et convaincu le public à travers sa voix unique et ses rythmes divers, allant de la nostalgie à l’aide du violoncelle, à des rythmes plus festifs à l’aide des percussions.
Toutes ses chansons tournaient vers un unique thème, l’amour, car d’après lui « l’amour est à l’origine de tout, qu’il soit fraternel, amical ou amoureux »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here