AURELIEN BARBET (Stagiaire : Mai – Juillet 2014)

516
0
PARTAGER

AURELIEN BARBET 

Merci de patienter pendant le chargement...

Un regard insistant, presque désapprobateur, souligné par des cernes laissant deviner des soirées agitées. Une silhouette allongée se concluant par quelques épis occasionnels. Le tout amplifié par une attitude par moment désinvolte. Les premières minutes en compagnie d’Aurélien BARBET pourraient bien être celles passées avec un fêtard du lundi soir. Mais ne dit-on pas qu’il ne faut pas juger un livre à sa couverture ? Derrière cette première impression se cache un jeune homme bavard aussi désireux que dynamique. Doué pour mettre l’ambiance, Aurélien ne peut s’empêcher de se lier aux personnes qu’il côtoie. Sa spontanéité fait de lui le partenaire recherché qui saura prendre les initiatives qui s’imposent lorsqu’il s’agit de travailler. Pertinent, énergique et jovial, loin de lui l’idée d’exercer en tant que journaliste dans une ambiance maussade. Peut-être cela lui vient-il du grand intérêt qu’il porte à cette profession ? Un intérêt qui relève plus de la passion. Cet étudiant de 20 ans ne s’imagine en aucun cas dans un futur qui ne lui réserverait aucun droit de diffuser l’information. Plus qu’une aspiration : un véritable appel du devoir.
Parler d’Aurélien BARBET ne peut se faire sans évoquer son dévouement pour le sport. Tennis, Rugby, Football… Lui qui en a pratiqué pendant près de 13 années suit aujourd’hui toute l’actualité sans modération ni retenue. « Je m’insurge devant l’incompétence des commentateurs sportifs à prononcer correctement les noms des joueurs », déclare-t-il nerveusement. Cette seule évocation qui suffit à lui mettre les nerfs à vif témoigne avec justesse de l’attachement du journaliste en herbe aux milieux sportifs.
Nous l’aurons compris les compétitions sportives définissent pleinement la philosophie de vie d’Aurélien. Une philosophie selon laquelle il se doit de vivre au jour le jour, savourant l’instant présent.
A tous les amateurs de bonne humeur, souhaitez que vos routes se croisent un jour, car quelque soit le lieu où mène celle d’Aurélien, une chose est sûre: le soleil y sera radieux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here