Invitée : Souria ADELE auteur de « Marie-Thérèse BARNABE, Négresse de France »

1927
0
PARTAGER

Merci de patienter pendant le chargement...
SOURIA ADELESOURIA ADELE, comédienne Martiniquaise doit commencer son spectacle à 20h30. Mais elle n’est pas arrivée. Alors sa tante Marie-Thérèse BARNABE, grosse femme d’une soixantaine d’année décide de faire patienter le public. Durant cette attente qui durera somme toute une heure, Marie-Thérèse, nous parlera de la difficulté pour une jeune femme noire de rentrer dans le paysage audio-visuel français, de la beauté noire, des relations interraciales mais aussi tout simplement du désir de la Femme. Tout cela de façon humoristique, pour faire part de sa propre humanité.


Biographie Souria ADELE

Souria ADELE est née en Algérie de parents martiniquais. Maman est de Case-Pilote et papa de Sainte-Marie. Elle débarque à Paris à l’âge de deux mois et passe son enfance à Bagneux, en région parisienne.

Elle commence la danse africaine vers 13 ans et découvre les grands ballets d’Afrique noire, puis elle s’initie au jazz avec Mat Mattox. Après deux années de droit, elle décide de se consacrer au spectacle. Elle accompagne des artistes et fait partie de nombreux groupes (Nino Ferrer, Julien Clerc, Grand Orchestre du Splendid),etc…… A 28 ans, la naissance de son fils interrompt ce début de carrière. Elle travaille sa voix et découvre le plaisir de chanter du gospel. Puis, elle revient sur les planches avec Jérôme Savary à Chaillot dans l’Irrésistible Ascension d’Arturo Hui, puis on la voit dans une comédie musicale, BARNUM.
Après avoir décrocher un rôle récurrent dans Profession infirmière sur M6. Elle se rend compte alors que « même dans l’audiovisuel, il y a du racisme. « Lors de la négociation du contrat, on m’a dit : pour une personne de couleur, vous devriez être contente ». Les désillusions arrivent : « Il y a très peu de casting pour les non-blancs et les rôles sont souvent inintéressants… » Trois ans plus tard lors d’un stage d’écriture théâtrale, elle prend conscience de l’importance de la plume et va se servir d’elle même comme matière théâtrale, ce sont les débuts de « Marie-Thérèse BARNABE, Négresse de France » qui vont lui permettre de vivre de son art alors qu’elle était prête à renoncer. Depuis 2002, elle a obtenu avec ce spectacle plusieurs prix : Prix du festival de l’humour de Bagneux en 2001, Prix du tremplin de l’humour de Clichy sous Bois en 2005, Prix du Public du Festival de Villard de Lans en 2007., participer deux fois au festival d’Avignon et jouer régulièrement au CAFE DE LA GARE à Paris. Mais son métier ne l’empêche pas de s’engager dans des combats militants puisqu’elle est membre fondateur du collectif « Pour Le Créole au Bac dans l’Hexagone » (2005) avec Tony Mango, Jean-Pierre CHAVILLE et Igo Drané. Et le combat a payé puisque pour la première fois en France hexagonale,

en 2011 et plus précisément à Paris et sa région parisienne, les lycéens de terminales pourront présenter le créole martiniquais et guadeloupéen en obligatoire mais aussi en option facultative.

En 2011, le DVD de « Marie-Thérèse Barnabé, Négresse de France ! » est enfin disponible. (FNAC , disquaires antillais, internet)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here