LES LECTURES DE GANGOUEUS – Invité : PATRICE NGANANG pour «Mboudjak»

2389
0
PARTAGER

Merci de patienter pendant le chargement...
  PATRICE NGANANG 

Résumé   PATRICE NGANANG 

«Vraiment, être Camerounais c’est un métier.»
Truffe au sol et oreilles dressées, Mboudjak promène son regard à la fois attentif et désabusé sur le monde qui l’entoure. Témoin discret, il observe et commente la condition humaine dans les rues et les maisons de Yaoundé, du sous-quartier de Madagascar jusqu’aux collines huppées de Santa Barbara.
Dans l’ombre de son maître Massa Yo, il dépeint avec ironie les aspirations et les doutes, les alliances et les faux-semblants, les petites lâchetés et les grandes ruses de ces curieux sujets d’étude que sont les hommes.
Français, camfranglais, pidgin, medumba, Mboudjak comprend toutes les voix de ceux qui s’agitent autour de lui. Mais lui, le chien, est aussi le seul à pénétrer le langage de Bello, l’enfant porteuse d’une vérité que les humains refusent de voir, celle de l’histoire du Cameroun en marche.

Biographie 

Patrice Nganang est un écrivain né en 1970 à Yaoundé, au Cameroun. Il est Chef du Département d’Etudes Africaines, Africaines Américaines et Antillaises (Africana) à l’Université d’État de New York, Stony Brook où il enseigne la théorie littéraire et culturelle.

Auteur de plus d’une quinzaine d’ouvrages dont le roman  « Temps de chien » publié en 1999 pour lequel il a reçu le prix Marguerite Yourcenar en 2002 et le Grand prix de la littérature d’Afrique noire en 2003

Mont Plaisant publié en 2011 a reçu la mention spéciale du Jury, Prix des cinq continents de la Francophonie en 2011


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here