LES LECTURES DE GANGOUEUS – Invitée : BEATA UMUBYEYI pour «Consolée»

3693
0
PARTAGER

Merci de patienter pendant le chargement...
BEATA UMUBYEYI

Résumé B   EATA UMUBYEYI

Consolée par Umubyeyi Mairesse1954. Au Rwanda sous tutelle belge, Consolée, fille d’un Blanc et d’une Rwandaise, est retirée à sa famille noire et placée dans une institution pour « enfants mulâtres ».Soixante-cinq ans plus tard, Ramata, quinquagénaire d’origine sénégalaise, effectue un stage d’art-thérapie dans un Ehpad du Sud-Ouest de la France. Elle y rencontre madame Astrida, une vieille femme métisse atteinte de la maladie d’Alzheimer qui perd l’usage du français et s’exprime dans une langue inconnue.En tentant de reconstituer le puzzle de la vie de cette femme, Ramata va se retrouver confrontée à son propre destin familial et aux difficultés d’être noire aujourd’hui dans l’Hexagone.Histoire d’une réparation symbolique et d’une langue retrouvée, Consolée est un roman poétique, bouleversant, qui met en résonance le passé colonial et la condition des enfants d’immigrés.


Biographie 

Beata Umubyeyi Mairesse est une écrivaine franco-rwandaise.
Elle est née et a grandit à Butare, au sud du Rwanda. Fille unique, férue de lecture dès son plus jeune âge, elle fréquente l’école belge. Lors du génocide des Tutsi, elle échappe à la mort. En passant par le Burundi voisin, Beata arrive en France le 5 juillet 1994.
Beata est inscrite en classe de seconde au lycée Sainte-Marie de Beaucamps-Ligny, près de Lille. Puis, elle poursuit ses études : hypokhâgne au lycée Faidherbe, à Lille, Sciences-Po Lille et un DESS en développement et coopération internationale à la Sorbonne.
Coordinatrice de projet pour MSF, chargée de programmes au Samusocial International, assistante à la recherche à l’Université d’Ottawa, chargée de mission AIDES, elle anime des rencontres littéraires à Bordeaux où elle vit.
Son premier texte est publié par la revue XXI au printemps 2014. Un an plus tard, son recueil de nouvelles « Ejo » (2015) paraît. Il a reçu le prix François Augiéras 2016 et le prix du livre Ailleurs 2017.
« Lézardes » (2017) a obtenu le prix de l’Estuaire 2017 et le Prix des Lycéens de Decize 2018.
« Après le progrès » (2019) est son premier recueil de poésie et « Tous tes enfants dispersés » (2019) – son premier roman. Ce dernier se voit décerné le prix Ethiophile 2020.
Ce 3 décembre 2021, Béata recevra à Bruxelles, à la Maison de la Francité, le Prix Littéraire Richelieu de la Francophonie, des mains de Micky Piron, présidente internationale du club Richelieu International Europe, en présence notamment de représentants de l’OIF, de l’AMOPA, et d’Yves Namur, secrétaire perpétuel de l’Académie Royale de Langue et le Littérature Françaises de Belgique.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here