Alain MABANCKOU – Rencontre autour du roman Black Bazar.

824
0
PARTAGER

Alain MABANCKOU

Originaire du Congo, résidant à Paris depuis une quinzaine d’années, amoureux des cols italiens à trois boutons et des chaussures Weston, le narrateur est une sorte de dandy africain qui voit son existence basculer du jour au lendemain lorsque sa compagne le quitte pour suivre un compatriote qui joue du tam-tam dans un groupe qui n’est pas connu en France, ‘y compris à Monaco et en Corse’. Il partage désormais son temps entre sa machine à écrire et le Jip’s, un bar du 1er arrondissement fréquenté par la plupart de ses amis, personnages truculents aux noms inoubliables. Tous pensent qu’il s’est mis à l’écriture pour noyer son chagrin et exprimer sa colère. En réalité, c’est le journal d’un homme révolté qu’il entreprend d’écrire, croquant la folie du monde qui l’entoure.

Biographie d’Alain Mabanckou
Alain MABANCKOU
Poète, romancier et chroniqueur, Alain Mabanckou ne se destine pas, dans un premier temps à une carrière littéraire. Le Congolais commence des études de droit à l´université Marien Gouabi de Brazzaville et les poursuit en France. Titulaire d´un DEA en droit des affaires, obtenu à l’université de Paris-Dauphine en 1993, il devient conseiller dans une filiale du groupe Suez-Lyonnaise des eaux à Paris. Parallèlement, le jeune homme produit et anime des émissions culturelles pour Média Tropical. L’auteur fait ses premiers pas en poésie avec l’ouvrage ‘Au jour le jour’. C’est ‘L’ Usure des lendemains’, couronné par le prix Jean-Christophe de la Société des poètes français, qui le révèle en faisant montre d’une inspiration plus personnelle et plus travaillée. La nostalgie de l’enfance, l’amour de la mère et de la patrie, le devoir de mémoire, le sentiment d’exil ou encore la déliquescence de l’Afrique contemporaine sont autant de thèmes que le poète chante avec lyrisme dans ‘La Légende de l’errance’ en 1995, ‘Les Arbres aussi versent des larmes’ en 1997 et ‘Quand le coq annoncera l’aube d’un autre jour’ en 1999. L’oeuvre d’Alain Mabanckou ne se limite pas à la poésie : l’écrivain a aussi exploré les voies du genre romanesque, notamment dans ‘Verre cassé’ en 2005, ‘Mémoires de porc-épic’, prix Renaudot 2006, ou ‘Black Bazar’ en 2009. Référence incontestée de la littérature francophone, Alain Mabanckou incarne également le combat contre le communautarisme et le racisme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here