Rencontre littéraire : « ECRIVAIN DANS LA CITE » – avec Jean-Luc RAHARIMANANA, Bernard MAGNIER, Yahia BELASKRI

944
0
PARTAGER
ECRIVAIN DANS LA CITE    
Merci de patienter pendant le chargement...
« Quelle place, quel rôle de l’écrivain dans nos sociétés », telle est le thème de la rencontre débat qui a eu lieu le vendredi 4 Mai 2012 à l’Auditorium du Centre culturel Jean Cocteau, dans Les Lilas (France).

Pour débattre de ce thème, trois hommes de lettres de l’espace francophones :


Jean-Luc RaharimananaJean-Luc Raharimanana,
auteur d’une œuvre dense à la croisée de plusieurs genres littéraires. Sa dernière publication est « Les cauchemars du gecko » chez Vents d’ailleurs suite à l’interprétation à Avignon de la pièce de théâtre du même nom qui n’a pas laissé indifférent le public du festival.

Yahia Belaskri, Yahia Belaskriancien journaliste, Cet écrivain d’origine algérienne a obtenu le Grand Prix Littéraire Ouest France/Etonnants voyageurs 2011 pour son roman « Si tu cherches la pluie, elle vient d’en haut » dans lequel l’auteur brosse un portrait très sombre de l’Algérie. Son nouveau roman « Une longue nuit d’absence » vient de paraitre chez Vents d’ailleurs.

Bernard Magnier, l’un des plus meilleurs spécialistes de la littérature africaine, il travaille depuis plusieurs années avec Radio France Internationale (RFI) et dirige la collection « Afrique » aux éditions Actes Sud. Il est également conseiller littéraire au Centre National du Livre, au Centre Georges Pompidou ou encore au théâtre Le Tarmac dans le 20è arrondissement de Paris. Il est aussi programmateur du festival « Littératures métissées » d’Angoulême.

Coordonnée par Réassi Ouabonzi, animateur du blog littéraire Chez Gangoueus, cette rencontre était organisée par L’Observatoire de la Diversité Culturelle et le webzine TerangaWeb

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour, je lis vos billets duieps quelques temps, il en va de la re9volte malgache comme des massacres de Se9tif en Alge9rie, ce sont des e9ve8nements reste9s sous le boisseau trop longtemps et il est incompre9hensible qu’aujourd’hui encore la chape de plomb soit le0

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here