Expo « Rwanda 1994 », le génocide des Tutsi au Mémorial de la Shoah

695
0
PARTAGER

Rwanda 1994  

Merci de patienter pendant le chargement...

Les deux plus grands génocides du XXème siècle sont réunis dans un même lieu : le Mémorial de la Shoah accueille « Rwanda 1994 », exposition consacrée au génocide des Tutsi et visible du 11 avril au 5 octobre 2014 dans le IVème arrondissement de Paris. Découverte !

Un million de personnes tuées en cent jours. Entre le mois d’avril et le mois de juillet 1994, les Tutsi sont traqués et sauvagement tués. Si ce génocide prend ses racines dans la confrontation entre les peuples Hutu et Tutsi, l’exposition n’a pas pour ambition de stigmatiser et de dénoncer les bourreaux.
Pour que le public comprenne comment le peuple rwandais en est arrivé là, de nombreux textes explicatifs sont intégrés dans l’exposition. Ces récits retracent le déroulement du conflit, de ses racines coloniales à son dénouement cruel. Pour une exposition qui se veut pédagogique, le choix de la prédominance des textes peut à priori paraître étonnant surtout quand on sait qu’une « image vaut mille mots ». Pourtant, lorsque l’on se plonge dans la lecture des grands panneaux qui tapissent les murs de l’exposition, on est vite happé par le fil de l’histoire. Alors, on se rend compte que les mots peuvent être bien plus forts que les images ou les objets, la preuve en est.
Outre les textes, l’exposition est composée de photographies et de témoignages vidéo. Les visiteurs peuvent, casques sur les oreilles, se plonger dans l’émotion des témoins du génocide. La parole de ces rescapés est douloureuse mais utile à la prise de conscience.
La pièce la plus forte de « Rwanda 1994» est un assemblage de vêtements ayant appartenu à des victimes. Le visiteur ressent une vive émotion à la vue de ces affaires noircies par la cendre et la souillure de l’époque. Vêtements d’enfants, de femmes et d’hommes, cet assemblage témoigne de l’horreur de cet événement. Vingt ans plus tard, le conflit peut paraître un peu virtuel. Mais avec des preuves comme celles-ci, le visiteur est bouleversé.
Autour de l’exposition, des colloques, des projections de films ainsi que des rencontres avec des témoins du génocide sont organisés. De nombreux sujets sont évoqués : les femmes et les enfants dans le conflit, la réaction de la France face au génocide, etc. Un moyen d’amplifier l’écho de cette exposition mais également de permettre un débat autour de ce génocide.

Le lieu
Le Mémorial de la Shoah est un lieu symbolique. Réunir les deux plus grands génocides du XXème siècle au même endroit permet de sensibiliser un plus grand nombre de personnes. Les visiteurs venus pour le Mémorial de la Shoah sont obligés de passer par l’exposition « Rwanda 1994», et vice versa. Réunir ces deux évènements permet ainsi d’attirer l’attention sur leur cruauté et ainsi avertir le public pour éviter que cela se reproduise.

« Rwanda 1994 » est une exposition nécessaire, pour sensibiliser les plus jeunes et rafraichir la mémoire de tout le monde.
Nous ne devons pas oublier les victimes, voici le message de l’exposition.

Tess Dilouya

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here