MATA GABIN selon Proust (Revisité)

1703
0
PARTAGER

Merci de patienter pendant le chargement...
MATA GABINNée à la frontière du Libéria et de la Côte d’Ivoire, d’une mère libéro-guinéenne et d’un père martiniquais, MATA GABIN passe sa petite enfance entre la Côte d’Ivoire, la Corse et Paris où elle vit maintenant depuis une dizaine d’années. On la découvre au cinéma en 2000 dans « Lumumba » de Raoul Peck. C’est sans complexe que la comédienne travaille aussi bien au théâtre, à la télévision et au cinéma. Au théâtre, elle joue aussi bien Racine et Victor Hugo que Jean Genet ou Aimée Césaire et écrit et se met en scène dans « Fam Kiroul Namaspamouss' » présenté en 2005 en Avignon. Le grand public la connaît dans ses nombreux rôles dans des séries à succès et on la retrouve sur le grand écran dans les films de François Dupeyron « Mr Ibrahim et les fleurs du Coran » (2001) et « Aide-toi, le ciel t’aidera » (2007) ainsi que dans « Ma première étoile » de Lucien Jean-Baptiste (2007). Elle est à l’affiche du court métrage « Nola » d’Askia Traoré, présenté en Compétition internationale au 25ème FIFF (Namur, 2010).

Dramaturge, comédienne pour le cinéma (« Aide-toi, Le Ciel T’Aidera » de François Dupeyron, « Mama Aloko », de Jean Odoutan, « Lumumba » de Raoul Peck?), le théâtre (« Les Nègres » de Jean Genet?), ou la TV, danseuse, chanteuse, Mata Gabin a de multiples cordes à son arc. Cette superbe comédienne toute en énergie, spontanéité et talent est une Fatoumata « la sorcière » enivrante dans BLACK (Pierre LAFFARGUE, 2009).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here