« TCHIP » d’Éric Durnez – Au Tarmac (Paris 20ème) – Du 17 au 21 Juin 2014

596
0
PARTAGER

Éric Durnez 

Merci de patienter pendant le chargement...


Jérôme (Jetski pour quelques intimes) a 22 ans et vit en Guyane avec sa très jeune mère et le nouveau compagnon de celle-ci, un flambeur aux affaires louches. Son père est parti rejoindre Haïti où il est né. Jérôme se réfugie dans la construction d’une fusée (Guyane oblige…) et dans son amitié avec Deevee, autre égaré de la vie, échoué dans cette famille défaite.

Un étrange quatuor dont les cordes (sensibles) sont tendues à leur maximum, prêtes à lâcher. Chacun y a sa part d’ombres et de secrets enfouis sous des masques fragiles.

Le texte du dramaturge belge Eric Durnez et la mise en scène de Ricardo Lopez Munoz nous emportent loin, là-bas, en « Europe d’Amazonie », en Guyane, « un pays d’échouement, de rédemption ou de chagrin »… Sur ce territoire où ils « vivent par choix, par habitude, par effraction, par dépit, par défaut », les personnages semblent éperdus .


BIOGRAPHIE

Né à Bruxelles en 1959, Éric Durnez a étudié la mise en scène théâtrale à l’INSAS. Son parcours professionnel et artistique l’a conduit à travailler dans différents milieux sociaux et culturels. En 1987, il fonde une compagnie professionnelle « Le théâtre des conventions » avec laquelle il crée, entre autres spectacles, sa pièce Elie, est couronnée en 1988 par le prix des « Théâtrales des trois Provinces » à Maubeuge. Après avoir été metteur en scène, comédien, dramaturge, journaliste et producteur radio, animateur et formateur, organisateur de concerts, coordinateur d’un festival de musique classique et chargé de cours au Conservatoire Royal de Mons, Éric Durnez vit dans le sud-ouest de la France depuis 1999 et se consacre principalement à l’écriture.

Son intense activité littéraire a donné naissance à une oeuvre très diversifiée qui se compose de romans, nouvelles, poèmes, pièces de théâtre et scénarios de cinéma. Avec Arthur et Joachim, il remporte le  » Marathon du Scénario  » organisé en 1989 par l’Association belge des auteurs de films et de télévision.

Abordant de nombreux genres et recherchant sans cesse de nouveaux styles, Éric Durnez est l’auteur d’une trentaine de pièces dont la plupart sont publiées aux Éditions Lansman : À plat (1994), Brousailles (1996), Échange clarinette (1998), Le début de l’après-midi, A, Cousu de fil noir, La douzième île (1999), Le paradis sur terre (2000), A fragmentation, La douce-amère, Le calme (2001), La maman du prince, Dix moi, Sokott (2002), Bamako (2003), Cabaret du bout du monde (2004), Sparadrap et Aspartame (2005),… toutes portées à la scène, radiodiffusées ou mises en lecture publique. Certaines d’entre elles ont été traduites et jouées dans des pays européens non francophones. Une partie importante de son travail d’auteur dramatique est destinée au jeune public.

Le spectacle réalisé à partir de son texte Échange clarinette s’est vu attribuer le prix du Ministère de la Communauté française avec mention spéciale pour la qualité de l’écriture et un « coup de foudre » de la presse aux Rencontres/sélections du Théâtre Jeune Public à Huy en 1998. Deux ans plus tard, aux mêmes rencontres, La maman du prince reçoit à son tour un « coup de foudre » de la presse. En 2002, c’est Renaldo et l’homme à la fleur qui se voit récompensé. Éric Durnez est lauréat 1999 du Prix du Théâtre (catégorie auteur) et de la SACD (création théâtrale) pour sa pièce A, et est nommé la même année au Prix OCE des arts de la scène. En 2002, La douce-amère est récompensée par l’Académie Royale des Lettres de Belgique et Bamako reçoit à Limoges le prix de la dramaturgie francophone décerné par la SACD.

Éric Durnez est encore membre fondateur et vice-président de l’association internationale « Écritures vagabondes » et prend part régulièrement à des résidences d’écriture. Il est aujourd’hui unanimement considéré comme l’un des auteurs les plus importants de sa génération en Communauté française de Belgique.

source : theatre-contemporain.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here