BENOÎT THEREZE (Stagiaire : juin – août 2015)

709
0
PARTAGER

BENOÎT THEREZE  

Merci de patienter pendant le chargement...

BENOÎT THEREZE Benoît, c’est Tintin. Comme Tintin il porte une chemise impeccable et retombe toujours sur ses pattes, en plus il a presque la houppette. Contrairement au petit reporter Belge, Benoit a grandit en Normandie. On l’imagine assez bien enfant se goinfrer de pommes grasses dans les vergers normands. Bien qu’il se moque beaucoup de la religion aujourd’hui – ce qui a le don d’agacer sa mère – c’est grâce à l’éducation catholique qu’il reçu dès son plus jeune âge qu’il entra chez les scouts (Encore un point commun avec Tintin, décidément!). Il voyagea jusqu’en Asie, non pas sur les traces du Lotus Bleu mais plutôt sur celui du saké Vietnamien. Désormais c’est à son tour d’encadrer des camps de jeunes scouts avec sa sœur.
Il ne se moque pas seulement de la religion, Benoît, il se moque de tout et de tout le monde. Sa douce insolence a souvent provoqué des fous rires au sein de la rédaction. Trop raffiné pour être méchant, Benoît est de ceux qui savent se moquer sans blesser.

Pour des raisons professionnelles, Benoît s’est installé dans le vaste appartement parisien de son grand-père qui lui, n’y habite plus. À deux pas de l’assemblée nationale, dans les beaux quartiers, l’appartement qu’il occupe n’a pas bougé d’un pouce depuis très longtemps. Les tableaux de ses ancêtres ornent toujours les murs et témoignent du faste d’antan.
Il partage l’appartement avec un cousin souvent absent. De toute façon Benoît n’est pas non plus souvent dans cet appartement, il s’y fait seulement à manger, Benoît habite réellement quelques étages au dessus, dans une chambre de bonne, appartenant toujours à son grand-père. Mais attention n’allez pas croire qu’il se sente perdu et désemparé, Benoît, au milieu de la capitale. Il l’a connaît comme sa poche. Il apprend vite et bien. Il apprend aussi « des choses qui servent à rien », c’est lui même qui le dit. Il adore les anecdotes dont tout le monde se fout.

Comme Tintin surtout, il est journaliste. Enfin il est encore étudiant mais il sera journaliste, j’en suis sûr. Et lui aussi. A à peine 20 ans, sa connaissance des médias est impressionnante. Quel journaliste présente quel programme ? Qui produit quelle émission ? Rien ne lui échappe. Tout comme le personnage de fiction créé par Hergé, Benoît est sûr de lui et n’a peur de personne. Sûr de lui, il sait où il va. Il veut devenir journaliste radio. Comment en être autrement ? Sa voix nasillarde rappelle les grandes heures de l’ORTF. Nul doute qu’un jour on entendra son timbre de voix semblant taillé pour la radio sur Europe 1, RTL ou, on lui souhaite, à Radio France.
Attention toutefois au pêché d’orgueil, car s’il est sûr de lui et de ses capacités, cette qualité mal employée peut devenir un vilain défaut. Mais ne dit-on pas que les grands journalistes ont un égo surdimensionné ?

Guillaume Blaison


 TRAVAUX REALISES PENDANT LE STAGE

01 – FABIANA COZZA
02 – MONICA PASSOS
03 – EMPIRE MANDINGUE
04 – Rencontre avec RICARDO DE ALIAGA
05 – KUKU, Une musique aux multiples horizons
06 – Carte blanche à FAUSTIN LINYEKULA à La Fondation Cartier (Paris)
07 – L’INCA ET LE CONQUISTADOR au Musée du Quai Branly
08 – Installation de MESCHAC GABA
09 – Edition de juillet 2015, par Benoît THEREZE
03 – Antoine RUEF (Stagiaire : juin – juillet 2015)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here