« CORRESPONDANCES » de KETTLY NOËL ET NELISIWE XABA

504
0
PARTAGER

KETTLY NOËL NELISIWE XABA   

Merci de patienter pendant le chargement...

C’est au Théâtre 13 Scène, dans le cadre du festival Paris quartier d’été que nous avons assisté à la pièce Correspondances, mise en scène et interprétée par Kettly Noël et Nelisiwe Xaba. L’occasion pour nous d’aller à la rencontre de ces deux artistes.

KETTLY NOËL NELISIWE XABA Haïti – Johannesburg

Kettly Noël et Nelisiwe Xaba sont toutes deux danseuses. L’une vient de Haïti, l’autre d’Afrique du Sud. Elles se rencontrent pour la première fois en 2005, via une amie à Johannesburg. Le hasard fait parfois bien les choses. Les deux femmes deviennent rapidement amies et décident de réaliser un projet ensembles : monter une pièce. Elles ne parlent alors pas la même langue et vivent à des milliers de kilomètres l’une de l’autre. Rien ne semble impossible pour ces deux jeunes artistes. Les difficultés à correspondre pour les besoins du projet sera leur principale force et cela deviendra même le thème central de leur pièce : Correspondances, un titre qui prend alors tout son sens.

Danser le quotidien

Sur scène, les deux amies se retrouvent, comme cela aurait pu se passer dans la vie. La pièce mêle le théâtre et la danse pour nous raconter une histoire, leur histoire, leur quotidien.

Alors que Nelisiwe Xaba nous offre un descriptif détaillé de son dressing et de ses rituels matinaux, Kettly Noël fait son entrée. Elle arrive par derrière les spectateurs, une valise à la main, les salue, va même jusqu’à faire la bise à certains avant de rejoindre son amie sur scène.

Paradoxes des amitiés

Tantôt amies, tantôt ennemies, les deux femmes se cherchent, se lancent des pics, se trouvent, deviennent complices, partagent des instants de leurs vies, parlent de tout, de rien.

Les différentes séquences s’enchaînent : les deux femmes dansent ensembles ou se retrouvent tout à tour seules au devant de la scène, laissant le temps à l’autre de se changer.

Une chose reste sur scène : l’authenticité des deux artistes. C’est avant tout de cela que parle la pièce : d’amitié entre deux amies qui viennent de se rencontrer ou se connaissent depuis longtemps, rigolent ensembles et se crêpent le chignon, se ressemblent et s’opposent. Tous ces paradoxes qu’elles traitent avec un ton original et décalé.

Nelly et Kettly arrivent aussi à aborder avec une pointe d’humour des sujets plus graves comme la politique ou les combats des femmes. Des sujets qui retiennent toute l’attention du public. CE dernier se laisse porter par les jeux des danseuses.

Maeva Lefebvre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here