PALABRES AUTOUR DU ROMAN : « L’empreinte du renard » de Moussa KONATE – (Novembre 2012)

10476
0
PARTAGER

Moussa KONATE  

Merci de patienter pendant le chargement...

RESUME :
Moussa KONATEA Bamako, le célèbre commissaire Habib, vieux flic dont la sagesse et le flair sont quasi légendaires, est expédié au cœur du pays dogon pour élucider une série de morts bizarres, vraisemblablement des meurtres. Affaire d’autant plus délicate que les Dogons sont très attachés à leurs traditions et vivent pratiquement en marge des autorités officielles du Mali. En outre, ils sont connus et redoutés pour la puissance de leur magie. Au cours de leur enquête, Habib et son fidèle adjoint voient la situation empirer. Il y a d’autres morts, des corps atrocement gonflés. Le village entier se tait obstinément et les gendarmes ont trop peur pour se risquer à poser la moindre question. Et puis, un inquiétant personnage au visage de chat, manifestement un sorcier, veille au respect absolu de l’omerta. Le dénouement, terrifiant, enseignera à Habib, policier pourtant rompu à dénicher la raison au cœur même de l’irrationnel, que la justice est parfois une chose trop compliquée pour être confiée aux juges. Avec les Dogons, un peuple qui a fasciné Marcel Griaule, Michel Leiris ou Jean Rouch, Moussa Konaté, sans le trahir, nous fait toucher du doigt une partie des secrets inviolés de l’Afrique. Il donne ainsi au lecteur, en le divertissant, une belle leçon d’humanité.


BIOGRAPHIE :
Moussa KONATEMoussa Konaté est un écrivain malien.

Diplômé en lettres de l’École normale supérieure de Bamako, il a enseigné plusieurs années avant de se consacrer à l’écriture.

Il a créé, en 1997, les éditions Le Figuier, devenant ainsi le premier écrivain éditeur du Mali. Il est co-directeur avec Michel Le Bris du Festival Étonnants voyageurs de Bamako.

Il a aussi publié L’Assassin du Banconi et L’Honneur des Kéita (Gallimard, Série noire), premier et second volets des enquêtes du commissaire Habib.

Le prix Sony Labou Tansi 2005 pour le théâtre francophone, remis lors du Festival des francophonies du Limousin, lui a été attribué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here