PALABRES AUTOUR DU ROMAN : « Mathématiques congolaises » de In Koli Jean BOFANE – (Mai 2013)

10445
0
PARTAGER

In Koli Jean BOFANE  

Merci de patienter pendant le chargement...

RESUME :
In Koli Jean BOFANEDans un Kinshasa secoué de remous de toutes sortes, Célio aurait pu traîner sa galère encore longtemps, n’eût été sa rencontre avec le directeur d’un bureau aux activités très confidentielles, attaché à la présidence de la République. La faim tenaille suffisamment les ventres pour que le débat sur bien et mal puisse être sérieusement envisagé. La ville ne fait pas de cadeau, le jeune homme le sait, et il tient là l’occasion de rejoindre le cercle très fermé des sorciers modernes qui manipulent les êtres et la vie quotidienne. Orphelin depuis l’une des guerres qui ravagent le pays, Célio conserve comme une bible un vieux manuel scolaire, retrouvé dans le sac de son père tué au hasard d’une route de fuite. C’est grâce à des théorèmes et à des définitions que Célio Mathématik espère influer sur le destin dont il dit n’être que le jouet. Un moment emporté dans la spirale sympathique de la vie facilitée, Célio Mathématik n’a cependant pas oublié la mort suspecte de Baestro, un vieux copain qui gagnait quelques sous en participant à des manifs arrangées par l’éminence grise du pouvoir, mais qui un jour y a laissé sa vie. Avec humour et gravité, connaissant son monde et pour cause, In Koli Jean Bofane campe d’une plume aussi acerbe qu’exotique ses personnages et dresse des tableaux d’un Congo que le lecteur s’approprie vite parce qu’il sent les rues, palpite au rythme des musiques et des images livrées avec justesse et énormément d’empathie.


BIOGRAPHIE :
In Koli Jean BOFANEIn Koli Jean Bofane arrive en Belgique en 1960 pendant les troubles de l’indépendance. Après des aller-retour entre le Congo et l’Europe, quelques péripéties et des études en publicité et communication, il rentre au Zaïre en 1983.

Il exerce dans la publicité (Factuel-Média) qui émerge à ce moment là à Kinshasa, jusqu’au moment où le Maréchal Mobutu met en place un processus démocratique en 1991, ce qui lui permet de créer une maison d’édition (Publications de l’Exocet).

Les pillages de 1991 et 1993 ainsi que la répression dans le milieu de la presse et de l’édition compliquent les choses et Bofane quitte le Zaïre en juin 1993 pour rejoindre ses enfants qu’il avait fait fuir lors des pillages de septembre 1991. Il sera suivi de son épouse qui, elle, privée de visa, devra parcourir un itinéraire compliqué.

Arrivé en Belgique, il se lance dans la littérature en publiant aux éditions Gallimard « Pourquoi le lion n’est plus le roi des animaux » en 1996, une parabole sur la dictature qui annonce, un mois avant l’arrivée de Laurent-Désiré Kabila, la fin du régime de Mobutu. Il obtient le Prix de la Critique de la Communauté française de Belgique. Le livre est publié dans une demi douzaine de pays.

Un second ouvrage est publié en 2000, intitulé, « Bibi et les canards » qui parle de migration. Ces ouvrages ont été traduits dans une dizaine de langues.

Le nouveau roman d’In Koli Jean Bofane, Mathématiques congolaises, est paru aux éditions Actes Sud en 2008.

Le Grand prix du roman métis 2014 lui a été remis pour  » Congo Inc. « , paru chez Actes Sud.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here