MATTHIEU LENIAU (Stagiaire : Mai – Juillet 2014)

672
0
PARTAGER

MATTHIEU LENIAU 

Merci de patienter pendant le chargement...

« Dans la vie, il y a deux types de personnes… », Matthieu, passionné de cinéma, a certainement déjà entendu cette phrase prononcée dans de nombreux films. Et bien dans la vie il y a ceux qui se laissent porter par le courant de la vie, et ceux qui décident de la direction qu’ils souhaitent prendre. Matthieu fait incontestablement partie de ceux – ci.


Lui qui se décrit comme cinéphage autant que cinéphile peut dévorer sans problème quatre films en une soirée « thriller japonais et nanars de séries b, tout y passe. Je ne suis pas fan de films de guerre et pourtant mes premiers émois cinématographiques c’était devant Braveheart. Je peux être touché par tout, alors je regarde tout. » Une passion qu’il vit à fond, donc. Et ce n’est pas la seule : le football tient une grande place dans sa vie. Passionné, et passionnant, Matthieu est capable de rendre intéressante une conversation footballistique même pour ceux pour qui le sport est loin d’être un centre d’intérêt. Une capacité que l’on retrouve dans sa pratique du journalisme. Le jeune homme sait rendre passionnant n’importe quel sujet au premier abord un peu barbant.

Investit dans tout ce qu’il entreprend, Matthieu est perfectionniste. Un atout dans le journalisme, domaine dans lequel il souhaite entreprendre une carrière. S’il a des facultés non contestables pour l’écriture, c’est avec les images que Matthieu souhaite informer le monde. Sûrement sa passion du cinéma qu’il a adapté à ses envies de réalisme, de vérité. Parce que oui, le jeune homme a envisagé une carrière dans la réalisation de fictions. Mais ce qui le fait vibrer, Matthieu, c’est le monde réel, les vrais gens, le peuple. Pas les paillettes et la montée des marches. Matthieu sera réalisateur, dans sa tête c’est une certitude, mais réalisateur de documentaires.

Si le milieu politique le répugne par ses côtés machiavéliques et démagogiques, Matthieu y aurait pourtant totalement sa place. Indigné, et plein d’idées, le jeune homme a une conception du monde novatrice et moderne. Mais ne lui parlez pas d’un futur politique, Matthieu ne veut pas mettre les pieds dans ce monde qui l’écœure.

Même s’il ne veut pas l’avouer, le jeune homme est de nature un peu angoissée, un peu gauche, aussi. Les tomates de ses sandwichs finissent plus souvent par terre ou sur son pantalon que dans sa bouche. Des maladresses qui font aussi sont charme.
Des malices les plus fines aux jeux de mots les plus lourds, Matthieu aime rire et faire rire, se donner en spectacle, parfois. Le regard franc et loyal du jeune homme lui permet de construire autour de lui un cercle d’amis dévoués et fidèles. Bon cuisinier, il voue une passion débordante pour le saumon sous toutes ses formes. Bref, le jeune homme est un fervent disciple d’Epicure.

Dans un ranch en Patagonie, à la tête d’un parti politique ou derrière une caméra, qu’importe, l’avenir de Matthieu sera heureux.

Tess Dilouya


 

Travaux  réalisés durant le stage

01 – CHEIKH SIDI BEMOL : Un grand melting pot au Studio de L’Ermitage

02 – Expo : «La Fascination des Sirènes» de FREDI CASCO à La Maison de l’Amérique Latine
03 – RANSOME STANLEY – A la Vivienne Art Galerie (Paris 2ème) – Du 5 au 28 juin 2014
04 – Expo « Rwanda 1994 », le génocide des Tutsi au Mémorial de la Shoah

05 – MARCHE DE LA POESIE 2014 : Gabriel Okoundji récompensé

06 – Edition de juin 2014 – Par Mathieu LENIAU

07 – CLEMENT YOUNES (Stagiaire : Mai – Juillet 2014)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here