MAGOU SAMB, toute une histoire

944
0
PARTAGER

MAGOU SAMB   

Merci de patienter pendant le chargement...

Originaire du Sénégal Magou Samb a offert sa voix d’exception à l’alimentation générale. Pour cette soirée le mot d’ordre est : voyage. La particularité de ce chanteur c’est qu’il a des choses à dire et le plus simple pour lui a été de le faire en chanson. Le plaisir est assuré.


Magou Samb semble baigner dans la musique depuis toujours. À l’aise sur scène ce Sénégalais tente d’être le plus proche possible de son public. Dès son arrivée, muni de sa guitare, il interpelle les spectateurs. Les invitant à l’écouter car sans cela ils ne pourraient pas comprendre l’histoire qu’il a à raconter. Dès les premières notes, le silence s’installe. Sa voix rauque et puissante ne laisse personne indifférent. À partir de la deuxième chanson, Jérôme, le guitariste et Matim, le percussionniste le rejoignent. Le mélange des instruments transporte toute la salle sur un autre continent. L’Afrique. Continent que Magou Samb connaît bien.

La rencontre

Magou Samb a fait une grande partie de sa carrière en solo. Mais pour ce concert à l’Alimentation Générale, Magou a souhaité être entouré de ses amis : Jérôme, Matim et le jeune Samuel. Chacune de ses amitiés est le fruit de rencontres faites au feeling.

Pour Jérôme tout a commencé lorsque ce dernier est venu assister à l’un des concerts de Magou. Il l’a rejoint sur scène. Ils ont improvisé. Leur accord musical a fonctionné tout de suite. Et depuis, ils ne se sont plus quittés.

En ce qui concerne Samuel, le chanteur sénégalais souhaitait avoir une guitare classique. Car même si ce n’est pas très connu, au Sénégal il y a une très grande influence du flamenco. Samuel joue de la guitare classique, Magou est tombé sous le charme. Aujourd’hui leur entente est telle qu’il le considère comme son frère : « C’est mon frère même s’il est blanc » dit-il en rigolant.

Pour Matim, c’est lui qui est venu à Magou, il a été subjugué par sa voix. Depuis, ils sont inséparables. Ils sont tellement complices qu’ils n’ont même plus besoin de répéter.

Il était une fois

Dans ses musiques, Magou parle d’amour, de la condition humaine et de l’Afrique. Tous ses textes sentent le vécu ce qui rend la mélodie encore plus entrainante. Ses chansons sont écrites en Wolof, en Français et en Anglais. Avec une teinte d’humour. Lors de la soirée la symbiose entre le public et le groupe est totale. Les spectateurs se laissent entrainer par les histoires en dansant tout au long du concert. Rentrant dans un état de transe. Et c’est tant mieux car cet état, c’est celui que Magou cherche à transmettre à son public. D’où le nom Dakar Transit.

Pour les 3 dernières chansons, Samuel a rejoint le groupe sur scène. Le mélange des styles est surprenant. Pour finir en beauté le groupe décide de se laisser aller en faisant une petite impro. Cet instant de partage a donné l’impression que le temps s’est arrêté. Le public en redemande encore et nous aussi !

                                                                                       Naomie Robert

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here